L’écurie du Fief Malzais vient d’accueillir de nouvelles pensionnaires, et en très grand nombre, puisqu’elle sont plus de 150 000 a avoir élu domicile à l’écurie la semaine dernière. Cette fois, pas question d’équidés, évidemment… Mais d’abeilles.

Les abeilles et l’environnement

Les abeilles jouent un rôle essentiel dans la stabilité des écosystèmes. Chaque individu d’un essaim vit entre quelques semaines et plusieurs mois, et butine en moyenne 700 fleurs par jour. Leur action pollinisatrice représente donc un maillon indispensable dans la prospérité des espèces végétales. Elles contribuent à hauteur de 80% à la survie de la plupart des cultures oléagineuses et maraîchères, permettent de maintenir la diversité des végétaux.

La présence d’abeilles à l’écurie impacte aussi la faune locale, puisqu’elles assurent le renouvellement et le développement de son habitat. Oiseaux, petits mammifères, insectes… Tout le monde y gagne !

Trois ruches à l’écurie

Les ruches sont installées dans la haie qui longe le couloir d’accès aux pâtures, légèrement à l’écart de l’écurie, car les abeilles ont besoin d’un environnement calme. Elles bénéficient également de la protection au vent apportée par la végétation, tout en conservant suffisamment d’exposition au soleil.

Durant la première année, les abeilles se constituent un stock de nourriture, principalement composé de miel. Une fois qu’elles ont constitué ce stock nécessaire à leur survie, l’homme peut en prélever le surplus pour sa consommation.

Ce projet d’installation des abeilles à l’écurie s’inscrit avant tout dans notre démarche de préservation de l’environnement, certifiée par le label EquuRES. En bonus, peut-être pourrons-nous bientôt goûter à la production des abeilles du Fief Malzais !